Feu vert pour un projet qui semble bien vert !

Inscrit dans le programme électoral de la majorité ce projet d’aménagement, présenté dans le VAV d’octobre 2011, est de prime abord séduisant. Séduction de façade, car nous ne pouvons adhérer ni à la méthode, ni à la teneur du projet, ni au calendrier.

Qu’avons-nous à redire sur la méthode ?

Depuis 2 ans quelques élus de la majorité travaillent sur ce dossier dans la plus totale opacité. C’est dans le VAV n°35 de décembre 2010 que nous avons découvert la composition de ce groupe de réflexion. La Commission Travaux Neufs, composée d’élus de tous bords et d’invités, est normalement chargée de la conduite de ce type de projet. Mais en l’occurrence, celle-ci n’a jamais été informée de l’avancement de celui-ci.

Nous avons découvert lors du conseil municipal du 12 septembre la teneur de ce projet présenté par le CAUE. Nous avons également découvert l’état d’avancement du dossier, découvert que des frais avaient déjà été engagés, cela sans vote du conseil municipal…

Mais là ne sont certainement pas les dysfonctionnements majeurs dans ce projet !

Qu’avons nous à redire sur la teneur du projet ?

Ce projet correspond-t-il réellement aux attentes des Fédinois ? Quelles sont-elles ? Nous ne le savons pas. Un questionnaire leur avait été envoyé. Nous n’en avons jamais vu les réponses. Un conseiller municipal qui ne fait pas partie du groupe majoritaire n’a-t-il pas le droit de savoir ?

En tout cas, mi-octobre le maître d’oeuvre a été choisi et le projet chiffré à…  2.500.000 € TTC.

Les travaux seront réalisés en 2 phases. La 1ère devant être terminée… au 1er septembre 2012 ! Pour la fête de la patate.

Au vu de ce montant, un diagnostic de l’existant s’impose :

o     Oui, il y a un problème d’éclairage dans le secteur… Mais il suffit de changer quelques ampoules  voir quelques lampadaires (ce qui n’est pas fait depuis près de 3 ans !).

o     Oui, l’aire de jeu qui n’est pas en très bon état (mais en bien meilleur état que celui des Perdrix par exemple) nécessite une réfection lourde.

o     Oui, il manque une aire de jeu pour les tout petits.

o     Oui, il est urgent d’aménager le secteur compris entre la maison de retraite et le collège, mais un simple engazonnement serait suffisant !

o     Non, il n’est pas nécessaire de supprimer le stade et le gazon pour accueillir 3 manifestations estivales que l’on peut parfaitement maintenir sur le parvis de l’espace culturel… où l’on a les pieds au sec.

Ce projet n’est ni urgent ni prioritaire et compromettra la réalisation de projets essentiel pour notre village. C’est dans le dernier VAV que l’adjointe chargée des finances en donne la liste : aménagement du parvis de l’église catholique, aménagement du parking de l’école primaire, réfection de l’ancien gymnase, réfection de la mairie, agrandissement de la crèche…

Nous partageons son point de vue mais nous nous interrogeons sur la manière de financer ces travaux. Le coût de tout cela, y compris le parc urbain, est estimé à environ 5M€ !

Certains de ces projets doivent être réalisés, soit parce qu’ils amélioreront la sécurité de nos enfants, tel l’aménagement du parking de l’école primaire, soit parce qu’ils assureront la pérennité du patrimoine de la commune, tel la réfection du gymnase.

Nous proposons à la Majorité d’effectuer les travaux urgents sans délai, de mettre le reste du dossier en attente… et d’en faire le projet phare de leur prochaine mandature. 

(APV n°2 – Décembre 2011)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>