Conseil Municipal du 4 février 2013

Débat (ou Monologue) d’Orientation Budgétaire ?

Pour ce premier Conseil de l’année 2013, 11 représentants du groupe majoritaire (sur 23) étaient absents !

A l’ordre du jour le Débat sur l’orientation budgétaire qui a tourné court. En l’absence d’information utile et détaillée au préalable, notre groupe APV n’a pas souhaité participer à un « faux » débat et a fait savoir à Monsieur BRONNER que sa méthode était illégale !

Depuis des années, nous nous plaignons de la difficulté de débattre de manière positive et constructive en l’absence de chiffres et de repères.

Cette année, nous nous sommes renseignés auprès de la Préfecture, l’autorité de tutelle, et là stupéfaction : la Préfecture donne, chaque année, des consignes très précises et rappelle que, dans les communes de plus de 3500 habitants, conformément à la loi, une note de synthèse doit être envoyée au plus tard cinq jours avant le débat à tous les membres de l’organe délibérant (article L. 2121-12 du CGCT – Code général des collectivités territoriales).

Le débat s’est donc résumé à un monologue qui a révélé que c’est un budget type de fin de mandat avec, bonne nouvelle, pas d’emprunt et pas d’augmentation des impôts locaux en perspective.

Cela permet de souffler un peu après les hausses successives des années précédentes.

 - Concernant la percée Jean Holweg, Lire la suite

Stationnement rue du Gal de Gaulle

Le stationnement se fait dorénavant côté boulangerie !
Il paraît que l’ancien stationnement occasionnait des gênes aux riverains.

Ce changement de trottoir vous satisfait-il ?  Trottoir devant BUSSER

 Le groupe APV a, à plusieurs reprises, émis des doutes sur la pertinence de cette mesure et l’a fait savoir en Commission Voirie-Circulation….. en vain.

L’ancienne situation offrait davantage de places de stationnement et permettait surtout d’avoir un trottoir d’une largeur d’1m30 qui permettait aux piétons, aux cyclistes, aux mamans avec des poussettes de circuler normalement. Le trottoir devant ce commerce de proximité était aussi un lieu de rencontre.

Dans la nouvelle configuration la partie réservée aux déplacements doux est réduite à moins de 80 cm ! A peine suffisant pour une poussette. Où les cyclistes vont-ils garer leur 2 roues ? Quel capharnaüm !

Le trottoir de l’autre côté de la rue qui a été libéré des voitures est entravé par des barrières et n’offre qu’une largeur de 90cm….. en hiver. Ces barrières seront-elles fleuries cet été ? Quelle sera alors la largeur restante ?

La mesure est en totale contradiction avec la Loi Handicap qui fixe une largeur minimale de trottoir d’1m40 !

La situation initiale n’était certes pas idéale, mais permettait une circulation normale pour les piétons, poussettes, personnes à mobilité réduite, ceci n’est actuellement plus possible, est-ce cela le «service aux fédinois » que prône M. Le Maire ?

Ce que la majorité nous présente comme un vrai progrès est, à nos yeux, une véritable reculade pour ne pas dire une punition envers notre boulanger et ses clients !

A travers cette mesure la majorité vient tout simplement de nous démontrer l’attachement qu’elle porte au commerce de proximité.

La municipalité souhaite agrandir le parking un peu plus loin à l’angle de la rue du gal de Gaulle et de la place de la Bique n’aurait-il pas mieux valu attendre que ce parking soit opérationnel ?