Voiries : les points noirs !

Des améliorations sont indispensables

La circulation est incontestablement un problème majeur. La situation actuelle, sans parler d’augmentation de trafic, pose déjà problème en différents endroits. Il nous semble urgent de traiter certains points noirs dans les plus courts délais.

Aux entrées du Village

Il faudrait apaiser la vitesse dès l’entrée de l’agglomération par des dispositifs adaptés qui auraient la double fonction de faire ralentir les automobilistes et de mettre en valeur l’entrée du village.

Depuis 4 ans nous demandons à la majorité d’agir en ce sens. L’entrée côté Berstett devrait enfin être traitée cette année. La commune vient d’opter pour un dispositif a minima d’un coût de 11 000 € alors qu’une variante bien plus efficace à 90 000 € était proposée. Pourquoi être aussi timide ? Pourquoi faire les choses à moitié ?

Plateaux surélevés, chicanes, bacs à fleurs… Quand donc les verrons-nous fleurir, à l’instar de ce qui se passe dans les communes environnantes ?

Aux abords des écoles

– Rue de la Cité : il n’y a aucun trottoir, ni dispositif de sécurité. Les enfants sont obligés de slalomer entre les voitures et la municipalité s’étonne que les parents veuillent se garer au plus près de l’école !

– Devant le Collège : aux heures d’entrées et de sortie, c’est un véritable capharnaüm.

– Rue de Lampertheim : la problématique est la même que rue de la Cité. Les collégiens, à pied ou à vélo, sont au plus près des voitures. Il y a quelques semaines, à 7h30, un automobiliste a perdu le contrôle de son véhicule provoquant un accident assez grave qui aurait pu avoir des conséquences dramatiques s’il s’était produit une demi-heure plus tard !

Et encore…

– Carrefour rue du Moulin-rue du Gal Leclerc-rue du cheval Noir-rue de Lampertheim : la maison Lotz a été rasée il y 3 ans maintenant ; qu’attendons- nous pour aménager et sécuriser ce carrefour qui est aujourd’hui un terrain vague.

– Rue des Châtaigniers : Il conviendrait de créer de véritables chicanes en dur pour obliger les automobilistes à ralentir. Quand est-ce que le rond-point, dessiné à la peinture blanche côté collège, sera-t-il réellement créé ? Faudra-t-il attendre que l’éco-quartier soit construit et que le trafic augmente fortement pour traiter ce secteur ?

– Rue Hohl : une écluse a été mise en place il y a 3 ans. Ce dispositif  « provisoire » devait être testé sur une période de 3 à 6 mois puis être réalisé en dur. Pourquoi la municipalité continue-t-elle à tergiverser ?

Rue Leclerc, rue De Gaulle, rue Holweg : que fait la majorité pour apaiser la vitesse?

Dans l’ancien village : des réunions ont été organisées avec les riverains il y a plus d’un an ; quelles sont les suites ?

Cette liste est non exhaustive. Nous pensons que ce qui est actuellement réalisé est largement insuffisant et que la situation tend à se dégrader. Nous sommes convaincus que seule une politique volontariste, avec des moyens financiers adéquats, permettra d’améliorer la situation.

 (APV n°3 Mai 2012)